© 2023 créé et développé par Mieuxgerermonbudget.com

La gestion de Budget : Pour qui, pourquoi, comment et quelles solutions ?

Mis à jour : 29 nov 2019


La gestion de budget pour qui ?


Quelque soit votre niveau de revenu, il est indispensable de gérer régulièrement votre budget pour vérifier que celui-ci reste équilibré et éviter ainsi les dérapages.

Contrairement aux idées reçues, les difficultés financières, les passages difficiles voir même le sur-endettement ne sont pas réservés aux petits budgets et les cadres peuvent aussi avoir des fins de mois très difficiles.

Vous trouverez dans ce Post toutes les clefs pour avoir une gestion de budget efficace.

Gestion de Budget ou gestion de compte ?


Les deux mon capitaine !!!


La gestion budgétaire vous permet de déterminer les moyens financiers dont vous disposez.

La gestion de vos comptes vous permet d'être sûr que vos dépenses restent conformes à votre budget.

Trop souvent les personnes confondent gestion de compte et gestion de budget et elles se retrouvent en difficultés financières malgré un suivi régulier de leur compte : c'est parce que celles-ci naviguent à vue et subissent leur budget faute d'avoir pris le temps de l'analyser pour mieux le maîtriser.


Maîtriser son budget pour retrouver la sérénité

Lorsque vous partez en voyage, pour éviter d'arriver à la mauvaise destination et pour ne pas arriver en retard (même si vous avez un GPS) vous aller tout d'abord faire un plan de route pour prévoir les différentes étapes de votre voyage. La gestion de votre budget est le plan de route qui fixe votre objectif budgétaire. La gestion de vos comptes est votre GPS qui vous permettra de savoir si vous suivez les étapes qui vous mèneront à votre destination : l’équilibre entre vos charges et vos dépenses.



Pourquoi analyser son Budget ?


Une analyse détaillée et un suivi de votre budget vous permettra de mieux anticiper vos dépenses (qu'elles soient prévues ou imprévues) et vous permettra de préparer plus sereinement vos projets : Équilibre budgétaire, achat de véhicule, achat immobilier, financement des études de vos enfants...

La gestion de budget est donc le pré-requis à une meilleure gestion de vos comptes et surtout vous permettra de retrouver une tranquillité d'esprit dans la gestion de vos finances.



Comment faire son Budget ?

Déterminer vos revenus et vos charges


Ça parait simple comme ça, mais cela demande un peu de méthode.

Tout d’abord il faut distinguer les revenus fixes des revenus variables puis vous devrez distinguer les charges fixes des charges variables.

Ensuite il faut déterminer la fréquence de vos différents revenus et de vos charges pour mieux appréhender leurs impacts sur votre budget annuel : un revenu mensuel aura un impact beaucoup plus fort qu'un revenu trimestriel, semestriel ou annuel ; idem pour vos charges.

Enfin vous devrez déterminer la nature de chacun de vos revenus et de vos charges pour les classer par catégories et ainsi mieux comprendre leurs incidences sur la constitution de votre budget annuel.

Nous vous proposons de les classer selon les catégories suivantes (liste est non exhaustive) :


Les différents types de Revenus :

- Salaires

- Primes

- Intéressement / Participation,

- Pensions,

- Revenus Sociaux,

- Revenus immobiliers

- Revenus mobiliers


Les différents types de charges :

- Dépenses ménagères et alimentaires (loyer, prêt immobilier, assurance habitation, dépenses d'énergie, communication, alimentation...)

- Charges d'habillement,

- Charges de transport (prêt voiture, essence, assurance auto...)

- Frais financiers (frais bancaires, épargne mensuelle, crédit consommation...)

- Frais liés aux enfants (frais de garde, pension alimentaire, frais de scolarité, assurance scolaire...)

- Charges de loisirs et culture (sorties, cigarettes/alcool, vacances, livres/vidéos/musique...)

- Charges d'ameublement et d'équipement (ameublement, électroménager...)

- Impôts (impôt sur le revenu, impôts locaux, impôt foncier...)


Cette étape de constitution de votre budget annuel est cruciale pour optimiser celui-ci car vos revenus fixes sont les principales sources de financement de votre budget et, à moins d'augmenter ceux-ci ce qui n'est pas le plus simple, votre principal levier pour optimiser votre budget sera de jouer sur vos charges et plus particulièrement vos charges variables pour tenter de les faire baisser : alimentation, vêtements, loisirs, équipement...


Afin de vous aider dans cette étape majeure, Mieuxgerermonbudget.com a élaboré un simulateur gratuit qui vous permettra de faire votre budget puis d'analyser celui-ci pour connaître votre reste à vivre, votre capacité d'épargne, votre taux d'endettement et votre capacité d'endettement.




Analyser votre budget pour savoir quels sont vos leviers d'action


Une fois que vous avez listé vos revenus et vos charges et que vous en avez déterminé la partie variable de la partie fixe et la nature de chaque opération, vous pourrez déterminer les leviers qui vous permettront d'optimiser votre budget afin d'atteindre votre objectif :

- Tension de trésorerie : vous devrez analyser la structure de vos revenus pour anticiper les difficultés liées à des décalages de trésorerie liées à des rentrées variables importantes,

- Fins de mois difficiles : vous devrez analyser la structure de vos charges pour déterminer quels sont les postes les plus importants de votre budget, première étape à la mise en place d'une stratégie d'économies,

- Financer un projet : vous devrez calculer votre capacité d'épargne pour financer un projet dans le temps ou calculer votre capacité de financement pour financer ce projet à court terme.


L'outil simulateur budget du site Mieuxgerermonbudget.com vous aidera à calculer rapidement et facilement ces différents leviers.



Quelles sont les solutions pour améliorer mon Budget ?

Si votre budget est déséquilibré et qu'il ne vous permet pas de dégager une capacité d'épargne ou de financement suffisante pour réaliser vos projets, rien n'est perdu ! Vous pouvez travailler sur différents levier en fonction de la structure de votre budget.


Augmenter vos revenus :

C'est la partie la plus délicate à travailler et malgré ce que peuvent vous dire certains sites, il n'y a pas de miracle car à moins d'avoir la possibilité de travailler plus (heures supplémentaires, deuxième boulot) ou d'avoir un don qui vous permettrait de créer une auto-entreprise artisanale ou un site web marchant, il sera très difficile d'augmenter rapidement vos revenus.

Surtout ne cédez pas aux chimères du jeu ou des sites internet soit disant rémunérés car dans le premier cas vous risquez d’aggraver la situation par des pertes financières et dans le second vous risquez de vous faire arnaquer.


Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner : Faites avec vos revenus actuels et concentrez vous plutôt sur la maîtrise de vos dépenses !


Maîtriser vos charges :


Le premier poste de dépense d'une famille après le logement est le budget alimentaire.

Soyez attentif aux prix lorsque vous faites vos courses car à qualité égale vous avez parfois des écarts de prix significatifs pour un même produit.

Faites le calcul, les quelques centimes gagnés sur chacun de vos achats peuvent vite faire baisser le prix de vos courses de 20 à 30 € par semaine, soit 1000 à 1500 € à l'année (le prix d'une semaine de vacances).



Les charges de logement sont plus difficiles à faire baisser voir même impossibles si vous êtes locataire. Par contre si vous êtes propriétaire faites re-négocier votre crédit immobilier car avec les taux bas actuels vous pouvez faire baisser fortement votre mensualité de prêt. Si votre taux de prêt est déjà très bas, vous avez encore la possibilité de faire une modulation de votre échéance pour baisser votre mensualité ou faire baisser votre coût de crédit (la plupart des offres de prêt actuelles proposent cette option).

Là encore le site Mieuxgerermonbudget.com a mis à votre disposition un simulateur gratuit pour visualiser rapidement les économies que vous pourriez faire sur votre prêt immobilier avec les conditions de taux actuelles.


Les frais de transport sont généralement le troisième poste le plus important de votre budget.

Là encore il existe plusieurs moyens pour les faire baisser :

- Utilisez les transports en commun : vous pouvez bénéficier de 50 % de réduction sur vos frais de transport pour vous rendre à votre travail (détail du dispositif : https://www.mieuxgerermonbudget.com/aide-transport-en-commun )

- Utilisez les modes de transport alternatifs : vélo, trottinette...

- Pensez au co-voiturage, notamment si vous êtes dans une zone mal desservie par les transports en commun, cela vous permettra de réduire le coût de vos trajets. Plusieurs plateformes sont disponibles : BlaBlaCar.fr / illicov.fr / laroueverte.com / mobicoop.fr

- Si vous n'utilisez pas votre véhicule tous les jours, vous pouvez aussi rentabiliser votre voiture plutôt que de la laisser dormir au garage en la mettant à disposition sur un site de location entre particuliers. Là encore plusieurs site sont à votre disposition : ouicar.fr / Drivy.com



Le budget études des enfants peut aussi s’avérer très lourd surtout si celui-ci n'a pas été anticipé.

Des solutions existent pour alléger votre budget et réduire la charge de cette étape importante de la vie :

- Renseignez vous sur les aides dont vous pouvez bénéficier afin d'augmenter votre budget étudiant ou celui de vos enfants : bourses d'études, APL, allocation logement...

- Les étudiants peuvent bénéficier de réductions spécifiques sur les transports.

- Les alternants, les jeunes et les demandeurs d'emploi (sous conditions) peuvent bénéficier d'une aide financière de 500 € pour passer leur permis de conduire.

- Enfin vous pouvez financer ces études par le biais d'un prêt étudiant auprès de votre banque avec des conditions préférentielles et un différé d'amortissement qui permettra de rembourser celui-ci qu'à la fin des études de votre enfant et donc, à son entrée dans la vie active.


Mieuxgerermonbudget.com a mis à votre disposition un simulateur qui vous permet de calculer le montant de la bourse d'études dont votre enfant peut bénéficier ainsi que toutes les informations utiles sur les aides financières à destination des étudiants.



Enfin dernière charge importante : Les impôts. Si vous souhaitez baisser vos impôts et investir dans l’immobilier locatif pour préparer votre retraite ou constituer un patrimoine, vous avez la possibilité d'optimiser le financement de cet investissement grâce à la loi Pinel neuf et à la loi Pinel ancien dite loi Denormandie.

Retrouvez le détail de ces dispositifs sur le site Mieuxgerermonbudget.com et voyez comment vous pourrez économiser jusqu'à 6000 € d'impôts par an.



Comment diagnostiquer votre Budget ?


Le diagnostic de votre budget se fait à l'aide de 4 indicateurs :

- Votre capacité d'épargne : c'est la somme d'argent qui vous reste en fin de mois une fois que vous avez payé toutes vos charges fixes et variables.

- Votre taux d'endettement : c'est le rapport entre votre charge de loyer + vos mensualités de prêt, sur vos revenus. Idéalement ce taux d'endettement doit rester inférieur à 35 %.

Exemple : 600 € de loyers + 250 € de prêt auto / 2500 € de revenus = 34 %

- Votre capacité d'emprunt : pour connaître votre capacité d’endettement il faut multiplier vos revenus par 35 % puis retirer de la somme obtenue vos charges de loyer et d'emprunt.

Exemple :

. Revenus de la famille : 3 500 €

. Endettement maxi préconisé : 3 500 € X 35 % = 1 225 €

. Charges de loyer : 850 €

. Mensualité d'emprunt en cours : 100 €

. Total charges : 850 + 100 = 950 €

. Votre capacité d'emprunt supplémentaire : 1 225 - 950 = 275 € par mois

- Votre reste à vivre : le reste à vivre est la somme disponible qu'il vous reste à la fin du mois sur vos revenus après paiement de vos charges de loyer et d'emprunt.

La Banque de France préconise que ce reste à vivre soit de 1 200 € pour un seul adulte au foyer, 1 450 € pour un couple puis 250 € supplémentaires par enfant à charge.

Exemple :

. 2 adultes au foyer et 1 enfant à charge

. 4 000 € de revenus

. Prêt immobilier : 1 000 €

. Prêt voiture : 200 €

. Prêt à la consommation : 100 €

. Votre reste à vivre : 4 000 € - (1 000 € + 200 € + 100 €) = 2 700 €

. Reste à vivre minimum selon préconisation de la Banque de France : 1 450 € pour 2 adultes + 250 € pour 1 enfant = 1 650 €

Dans ce cas le reste à vivre de 2 700 € est supérieur à la norme banque de France de 1 650 €.


N.B : Les revenus sociaux (allocations familiales/APL/allocations logement) sont pris en compte dans le calcul du reste à vivre, contrairement au taux d'endettement où seul les salaires, revenus locatifs et les pensions alimentaires perçus sont pris en compte.


Le reste à vivre est l'indicateur le plus important car le taux d'endettement reste très relatif :

un couple sans enfant avec un revenu de 6 000 € par mois et un taux d'endettement élevé de 45 % aura un reste à vivre de 2 700 € donc nettement supérieur à la norme banque de France (la préconisation est 1 450 € pour 2 adultes. Contrairement à un couple ayant un revenu mensuel de 3 500 € avec 2 enfants et un taux d'endettement correct de 35 % aura, malgré tout, un reste à vivre de 1 225 € donc nettement inférieur à la norme banque de France (la préconisation est 1 950 € pour 2 adultes et 2 enfants).


Faite le diagnostic de votre budget en moins de 5 minutes grâce au simulateur gratuit de notre site Mieuxgerermonbudget.com.


Les 4 règles d'or pour une bonne gestion de votre budget

- Prenez le temps de réaliser votre budget au moins 2 fois par an car rappelez vous c'est ce qui déterminera votre plan de route pour l'année,

- Suivez vos comptes régulièrement à l'aide de l'application de gestion de compte fournie par votre banque, 2 fois par semaine minimum, voir tous les jours dans un premier temps, c'est le GPS qui vous permettra de rester dans votre budget,

- Évitez les achats impulsifs : réfléchissez plusieurs jours, voir une à deux semaine(s), avant de faire un achat coup de cœur et prenez le temps de comparez les prix dans plusieurs enseignes,

- Ne faites pas l'autruche : si votre trésorerie est tendue, ou si vous rencontrez une difficulté momentanée, prenez le problème à bras le corps et faites vos calculs car un problème posé est bien plus facile à résoudre.


"Un problème sans solution est un problème mal posé"

(Albert Einstein)




Mieuxgerermonbudget.com






481 vues